NICE 2019

Photo de participant(e)s aux Ateliers de Brest 2018

La SIFEM est heureuse d'annoncer les Ateliers d'automne 2019 qui auront lieu à Nice


Du 16 au 18 octobre 2019, vous êtes conviés à participer aux événements suivants :

  • Écrire des scénarios interprofessionnels de simulation Haute-fidélité avec des patients simulés pour enseigner les compétences cliniques
  • Concevoir des outils pour mesurer ou observer des apprentissages dans les formations en santé
  • Comprendre le raisonnement clinique pour bien superviser en toutes situations
  • Favoriser la pratique réflexive lors du débriefing en simulation
  • Débat : les étudiants peuvent-ils remplacer les enseignants pour former leurs pairs en simulation ?
  • Conférence : A-t-on des outils pour mesurer tous les apprentissages (et sinon, comment fait-on) ?
  • Conférence : Existe-t-il une remédiation efficace pour tous les étudiants en difficulté de raisonnement clinique (et sinon, ne devrait-on pas mieux les sélectionner au départ) ?

Actualités

Évaluer la résilience des étudiants en santé en France : adaptation et mesure de l’invariance de l’échelle CD-RISC 10

Nouvel article de Gilles Guihard et ses collègues paru dans la revue Mesure et évaluation en éducation (2018).

 

Résumé


La résilience correspond à la manifestation de signes psychophysiologiques positifs chez un individu évoluant dans un environnement stressant. L’échelle abrégée de Connor et Davidson (CD-RISC 10) en permet une estimation fiable et rapide. Une version française n’existant pas, nos objectifs ont consisté à produire cette version, à en analyser les propriétés psychométriques et à en tester l’invariance dans différents échantillons. Le projet a impliqué les étudiants inscrits en santé à l’Université de Nantes. Nous avons exploité 1347 réponses provenant d’étudiants inscrits en première année commune aux études de santé (PACES), d’étudiants en odontologie et en médecine ainsi que d’internes de médecine générale. Les analyses ont confirmé la structure unidimensionnelle. Les indicateurs de consistance interne et de stabilité temporelle étaient acceptables. La validité convergente était seulement satisfaite pour les internes de médecine générale. L’analyse a montré que l’invariance selon le genre ou le curriculum était acceptable au niveau métrique/ faible. Le niveau d’invariance scalaire/fort selon le genre n’a été satisfait que chez les étudiants en PACES et les internes. Une invariance partielle a été proposée en fonction du genre pour les étudiants en médecine et en odontologie. Nos résultats indiquent que l’échelle CD-RISC 10 peut être utilisée pour évaluer la résilience d’étudiants en santé en France, dès lors qu’une mesure d’invariance accompagne les analyses statistiques.

Mots-clés : résilience, échelle CD-RISC, formation médicale, psychométrie, stress, vulnérabilité

Voir toutes

Tweets