Groupe de réflexion et de recherche interdisciplinaire (philosophie, psychologie, pédagogie et santé[1]) sur l’éthique des curriculums pour la formation en santé

Résumé 

  • Groupe SIFEM « Ethique et curriculum » ou « Ethique des curriculums en santé »
  • Groupe interdisciplinaire et interprofessionnel en philosophie, psychologie, pédagogie et santé
  • Rencontres présentielles au moment des congrès internationaux de la SIFEM et échanges continus entre les membres du groupe via une plateforme en ligne.
  • Collaboration avec des équipes de recherche investies dans le champ « éthique/santé/formation professionnelle »
  • Visée : échanges en réseau, renforcement réflexif des membres et rédaction d’articles et d’ouvrages sur une épistémologie et une méthode renouvelées pour l’élaboration de l’objet des activités d’enseignement et d’apprentissage dans le cadre des études en santé et, plus particulièrement, des études médicales.

 

Problématique de l’éthique des curriculums dédiés à la formation des professionnels de la santé

La problématique serait élaborée progressivement comme résultat de la démarche d’investigation interdisciplinaire. Celle-ci serait travaillée à partir d’une réflexion a priori sur les notions de didactique (professionnelle), de capacitation et d’émancipation des formations en santé afin d’aboutir à une première clarification et structuration de la notion d’éthique des curriculums en santé, permettant une analyse critique et une première forme concrète de problématisation.

 

Perspectives réflexives

  • De façon générale le projet du groupe de travail est de :

- développer une recherche interdisciplinaire sur l’éthique des curriculums ;

- approfondir une réflexion sur l’éthique de la formation en général.

De façon plus spécifique (à travers l’ensemble de la réflexion, progressivement), les objectifs du groupe sont de :

-clarifier les perspectives philosophiques, sociologiques, politiques, anthropologiques et ontologiques sous-jacentes aux diverses évolutions des curriculums de formation/enseignement, parmi lesquelles le tournant actuel visant à inclure la perspective de l’approche pédagogique centrée sur l’apprentissage et le développement de compétences mais aussi sur le développement personnel (et la place relative[2] des savoirs).

-plus particulièrement : comprendre les liens (le problème) corps-esprit et émotion-raison dans les évolutions ou développements curriculaires et leurs perspectives philosophiques sous-jacentes, relier  celles-ci aux avancées actuelles des neurosciences et des sciences affectives dans une visée opérationnelle qui est celle de la didactique (et notamment de la didactique professionnelle), de l’éducation ou de la pédagogie, et de la formation en général.

- plus précisément : analyser les pratiques pédagogiques et de planification des curriculums en santé au regard d’un cadre conceptuel critique fondé sur plusieurs perspectives ontologiques et anthropologiques, (par exemple, celles de Merleau-Ponty et de la phénoménologie, de Nietzsche, de Descartes, de Kant ou encore de Dewey, Aristote, etc.) selon les orientations et expertises des membres du groupe.

  • A terme le projet devrait permettre d’aboutir à une réflexion structurée et critique de l’épistémologie actuelle des études médicales en vue d’investir de façon concrète une perspective émancipatrice renouvelée[3]

 

Méthode de travail

  • Lectures partagées de textes (très) ciblés
  • Forum (interdisciplinaire) de questions-échanges-réponses (à partir d’une plateforme)
  • Elaboration de questions de recherche ciblées
  • Elaboration et publication de synthèses intermédiaires ou provisoires
  • Proposition de développer la réflexion en deux sous-groupes et sous-thèmes (cf. annexe).

 

Ancrage institutionnel et modalités de fonctionnement

Groupe thématique indépendant dont les rencontres de travail se dérouleraient une fois par an dans le cadre de rencontres satellites lors des congrès de la SIFEM. Par ailleurs aucune obligation de participation aux rencontres n’est nécessaire, certains échanges pourront se suffire via une plateforme et/ou des échanges ponctuels entre intervenants et coordination.

Rapports d’étapes et discussion publique périodique des avancées du groupe lors de sessions dédiées dans le cadre des congrès annuels francophones de pédagogie médicale.

Liens avec des équipes de recherches investies dans le champ « éthique/santé/formation professionnelle » et notamment : Centre atlantique de recherche en éthique –CARE-/Centre atlantique de philosophie –CAPHI- EA2163 Université de Bretagne occidentale ; Centre d’Ethique Médicale, EA 7446 «Ethics», Université Catholique de Lille

 

Contact

Les personnes intéressées par la thématique de ce groupe sont invitées à prendre contact par courriel avec :

Florence Parent : florence.parent@ulb.ac.be ou

Jean Jouquan : jean.jouquan@chu-brest.fr

 


[1] Et sociologie des organisations et du travail

[2] Une dimension relative restant une dimension tout aussi essentielle dans une perspective globale et complexe

[3] Incluant la production de réflexions consacrées aux environnements d’apprentissage du soin et de la médecine, appelés sans doute à dépasser « les murs » des facultés.